Musée National de la Résistance

Le Musée national de la Résistance et des Droits humains a été inauguré en 1956 en plein centre de la ville et est situé dans la zone piétonne. D’anciens prisonniers des camps de concentration nazis ont participé à sa conception. Le musée se concentre sur la population luxembourgeoise, ses réactions face au régime nazi (résistance, collaboration) et la vie sous l’occupation de l’armée allemande, ainsi que sur la structure du parti nazi. Il suit également le sort de la population juive pendant la Seconde Guerre mondiale et la vie quotidienne dans les camps de concentration. La défense des droits de l’homme est l’une des pierres angulaires de la philosophie du musée.

En essayant d’établir des liens entre le passé et le présent, ainsi qu’en organisant des cérémonies en l’honneur des victimes du nazisme, le musée favorise non seulement la sensibilisation à la mémoire, mais aussi l’éducation politique. Les expositions temporaires (expositions en plein air, expositions itinérantes) et les manifestations traitent régulièrement de sujets d’actualité tels que la situation des Roms, la condition des homosexuels ou l’immigration des fugitifs de guerre.

La rénovation du musée et son ouverture

En 2016/2017, les autorités locales et le gouvernement ont décrété la rénovation et l’agrandissement du musée. Le début de l’année 2022 marque l’ouverture du musée rénové et de sa nouvelle aile. Elle offrira de la place à 3 niveaux d’exposition supplémentaires (un pour les expositions temporaires, deux pour l’exposition permanente). Les thèmes existants seront complétés par une présentation des droits de l’homme et de la résistance civile actuelle ; la nouvelle exposition sera axée sur les biographies des victimes et des délinquants. Le musée étant situé dans un quartier d’immigrés, l’un de ses objectifs est l’intégration de la population locale et la création de projets participatifs.