Bridderhaus

Résidence d’artistes à Esch-sur-Alzette ouvertes à toutes disciplines artistiques contemporaines.

Avec ses 7 appartements-ateliers et espaces communs, le Bridderhaus est un lieu destiné aux artistes. Il est également ouvert au public lors d’expositions, performances, conférences et rencontres.

L’espace se compose du bâtiment historique et de son annexe d’origine appelée Apdikt, d’une cour extérieure et d’une extension contemporaine écologique en bois (Annexe) reliée par des passerelles, y sont répartis les 7 studios pour les résidences d’artistes (chambre et espace de création) dont 1 pour personnes à mobilité réduites et 1 pour famille, ainsi que de 5 ateliers indépendants, des espaces modulables d’exposition, une grande salle modulaire, une cuisine commune. L’Annexe dispose d’une résidence pour personnes à mobilité réduite et d’un restaurant donnant sur la terrasse et la cour extérieure.

L’histoire du Bridderhaus

Construit en 1878 par les dirigeants de l’usine métallurgique Metz le Bridderhaus (Maison des frères) est en premier lieu un hôpital. Au début du XXe siècle la Fondation Norbert place deux frères religieux à la tête du service hospitalier qui comptait à l’époque une quarantaine de lits et était pourvu d’équipements de pointe pour l’époque. Suite à la construction du Centre Hospitalier Emile-Mayrisch le Bridderhaus devient une maison de soins pour les retraités et invalides de l’ARBED. En 1963 l’ARBED fait don du bâtiment à la ville d’Esch-sur-Alzette qui en a relégué la propriété à l’Etat. Le service est administré par des religieux jusqu’en 1981 puis par les fondations Sernior et Hëllef Doheem jusqu’en 2010 où la bâtisse est laissée à l’abandon. Depuis 2018 le Bridderhaus est repris à l’Inventaire Supplémentaire des bâtiments et bénéficie d’une protection nationale due à son caractère architectural historique et artistique marqué. Dans le cadre de Esch22 Capitale européenne de la culture, la ville d’Esch-sur-Alzette décide d’en faire une résidence d’artistes. Les travaux de rénovations et transformations sont donnés à Beng Architectes qui collaborent étroitement avec le Service des Sites et Monuments Nationaux.

Photos : (c) Gilles Kayser
0°C