samedi 19 octobre - samedi 19 octobre
20:00 - 22:00
Conservatoire de Musique

Les Enseignants du Conservatoire en Concert

Annie Kraus & Lynn Orazi, piano

C’est suite à l’appel aux admirateurs de Beethoven, publié en 1835 par le « Bonner Verein für Beethovens Monument » que Robert Schumann (1810-1856) composa la grande Fantaisie en ut majeur op.17. Il dédia celle-ci à Liszt, qui dédia à son tour à Schumann sa sonate en si mineur. Schumann avait alors 26 ans. En trois parties, la Fantaisie est déchirant cri d’amour adressé à Clara Wieck, jeune pianiste virtuose qui allait devenir son épouse quatre ans plus tard. Son père, qui fut également le professeur de Schumann, s’était opposé à ce mariage.
 
Franz Schubert (1797-1828) composa les trois marches militaires à quatre mains en 1822 ou 1824. Elles ont été écrites dans un but didactique à la cour du comte Esterhazy.
La fantaisie en fa mineur fut composée en 1828, l’année de la mort de Schubert. Elle est dédiée à la comtesse Caroline Esterhazy, dont certains biographes pensent que Schubert était amoureux.
 
Le répertoire pour piano à quatre mains était essentiellement destiné à être joué dans le cadre intime d’un groupe d’amis, les Schubertiades, lequel compte des personnalités telles que Friedrich Schlengel, l’écrivain du poème que Robert Schumann fera placer en épigraphe en tête de sa Fantaisie:    

  • Durch alle Töne tönet
  • Im bunten Erdentraum
  • Ein leiser Ton gezogen
  • Für den der heimlich lauschet

 
Schubert fut par de nombreux aspects un exemple et une source d’inspiration pour Schumann. Son frère Ferdinand Schubert rendit visite à Robert Schumann après la mort de Franz. Pour les deux compositeurs le thème de l’amitié semble avoir été un élément prépondérant dans la composition. Chez Schumann elle se traduit plutôt par l’invention d’une confrérie imaginaire, les « compagnons de David », destinée à combattre les Philistins réactionnaires. Chez Schubert elle prend forme à travers  les Schubertiades, moments musicaux intimes partagés entre amis. Même si on compte Schubert parmi les compositeurs plus classiques que romantiques, Schumann parmi les furieusement romantiques, il se trouve de nombreux points de rencontre tant dans la composition (par exemple: l’importance du Lied) que dans la sensibilité de l’un et de l’autre.
 
Programme:
 
Robert Schumann
– Fantasie C-Dur op.17                                                                                
 
Franz Schubert
Trois marches militaires D.733 op.51                                                       
– Fantasie in f-Moll für Klavier zu 4 Händen D.940 op.103           

 

Information de contact pour cet événement

Téléphone: 00352 27 54 97 25
E-mail: reservation@conservatoire.villeesch.lu
Internet: http://www.conservatoire.esch.lu
Organisateur: Conservatoire de musique de la Ville d'Esch-sur-Alzette

Contenu délivré par events.lu - Informations sous réserve de modification et sans engagement ! lire plus

Retour